Evènements de HEM - HEM Business School

Evénements Grand Public


Liberté médiatique et conservatisme religieux


Du : Jeu, 24/05/2012 - 18:30 Au : Jeu, 01/01/1970

Casablanca

Les débats actuels et la polémique que nous avons vécus récemment au Maroc au sujet des cahiers de charge de l’audiovisuel ont interpelé plus d’un. Ces débats reflètent-ils un repli identitaire, ou, au contraire, traduisent-ils la volonté de préserver le pluralisme de cette même identité marocaine ? Allons-nous vers une véritable opposition entre un clan libéral, pluriel et ouvert, et un autre clan conservataire et versé dans la religion et les traditions ? La couleur « islamiste » du nouveau gouvernement risque-t-elle d’entraver cette ouverture et de bloquer le processus pluriel d’intégration des multiples facettes de notre identité ?
D’un côté, le Ministère de la Communication et nombreux de ses supporters médiatiques et politiques ont considéré que les nouveaux cahiers de charge constituaient un bon pas vers l’amélioration du service public dans l’audiovisuel, qu’ils permettaient de faire face à l’opacité des mécanismes de production et surtout, qu’ils correspondaient davantage aux valeurs identitaires marocaines.

De l’autre côté, le clan opposant a considéré que les nouveaux cahiers de charge étaient une véritable atteinte aux libertés et au pluralisme que le Maroc souhaite préserver. Les opposants aux cahiers des charges ont également considéré que le Ministère y a intégré des éléments trop détaillés, faisant ainsi de ces documents une sorte de grille de programmes, en lieu et place de feuille de route stratégique.
Actuellement, les fameux cahiers de charge sont mis de côté en attendant qu’une nouvelle commission, présidée par le Ministre de l’Habitat (!) et ancien Ministre de la Communication, M. Nabil Benabdellah, statue sur la question.

Toutefois, et au-delà de la polémique spécifique aux cahiers de charge, ce débat national sur le secteur audiovisuel remet, d'une façon générale, la question des libertés médiatiques au centre des discussions.

D'un côté, nous avons un secteur audiovisuel public très critiqué par la presse et par une bonne partie des téléspectateurs. Les mesures de l’audience restent néanmoins plutôt « honorables », notamment pour 2M et Al Oula.
Nous sommes ainsi en droit de nous poser les questions suivantes : L’ouverture de nombreuses chaines publiques thématiques (Arrabia pour l’éducation, Arriyadia, Assadissa pour le coran et les émissions religieuses…) constitue-elle une bonne approche / une stratégie durable ? Quid de l’ouverture de l’audiovisuel ? Quand des opérateurs privés pourront-ils investir dans l’audiovisuel ? Et puis, ne mérite-t-on pas des télévisions qui dépassent le rôle de porte-parole de l’Etat, qui laissent s’exprimer les différentes voix dans la société, qui explorent le pays dans ses profondeurs, ses contradictions, ses évolutions et ses reculs ?

Les ondes radios ont, quant à elles, été ouvertes au privé. Les derniers chiffres d’audimat ont étonné plus d’un. Malgré « les apparences », ce sont les radios publiques qui sont les plus écoutées. Ceci n’empêche que les radios privées ont pu répondre à des attentes différentes, avec des émissions de proximités, des débats plus ouverts et un ton différent. Bien que l’impact n’ait pas encore été bien mesuré et bien cerné, les observateurs témoignent tout de même de cette vague d’ouverture et de fraicheur qu’a permis l’ouverture dans le domaine radiophonique au Maroc
Et la presse écrite dans tout cela ? Environ 200.000 lecteurs par jour pour toute la presse nationale confondue. Un seul journal en Egypte, Al Ahram, vend une moyenne de 600.000 exemplaires par jour ! Malheureusement, ce faible nombre de lecteurs, renforcé par la relative étroitesse du marché publicitaire, ne permettent pas d’évolution plus rapide du secteur.

Bien évidemment, et au-delà des chiffres, le sujet primordial reste la question des libertés médiatiques. Dans cet environnement en pleine mutation, le journaliste doit-il / peut-il tout dire ? Veut-on aller vers une réglementation ou une régulation de la pratique journalistique ? La liberté médiatique est-elle inconditionnelle ? Quid des peines privatives de liberté ? On attribue depuis quelques jours au Ministre de la Communication, M. Mostafa Khalfi, des déclarations selon lesquelles le futur code de la presse, attendu depuis de longues années, ne contiendrait pas de peines privatives de libertés contre les journalistes. Ces peines seront-elles effectivement et définitivement supprimées ?

Par ailleurs, la question de « l’identité marocaine » et des « valeurs marocaines » revient souvent quand il s’agit de débats sur les médias, et spécifiquement les médias audiovisuels. Le rôle des médias est-il de préserver cette éventuelle identité unique ou plutôt de permettre l’émancipation d’une identité plurielle et riche ? 
Pour répondre à ces questions et à d’autres encore, HEM Casablanca a organisé une table-ronde dont le titre est le suivant : « Libertés médiatiques et conservatisme religieux ».

Ont intervenu à cette table-ronde :

-          M. Mokhtar LAGHZIOUI, Rédacteur en Chef - Al Ahdath Al Maghribia,
-          M. Omar SALIM, Journaliste et Ecrivain
-          M. Bilal TALIDI, Ecrivain et Journaliste – Attajdid
-          M. Bachir ZNAGUI, Journaliste et Consultant

La modération était assurée par Mlle Sanaa EL AJI, Directrice Communication et Relations Extérieures de HEM


A consulter également sur notre site
Journée Don du Sang - Année Universitaire 2018/2019, HEM Business School, Octobre 2018

Journée Don du Sang - Année Universitaire 2018/2019

Du : mer, 31/10/2018 - 9:00 Au : mer, 31/10/2018 - 14:00

Rabat

HEM Business School, en partenariat avec le centre régional de transfusion sanguine de Rabat, a le plaisir d'organiser la "Journée Don de Sang" pour une action de solidarité, et ce le Mercredi 31 octobre 2018...

Dialogues en Humanité: Réveiller et Nourrir les Consciences, HEM Business School, Novembre 2018

Dialogues en Humanité: Réveiller et Nourrir les Consciences

Du : ven, 02/11/2018 - 18:00 Au : ven, 02/11/2018 - 21:00

Rabat

HEM Rabat a le plaisir d'organiser, le Vendredi 02 novembre 2018, une conférence - débat portant sur la thématique: Dialogues en humanité: Réveiller et nourrir les consciences...

Faites partie de la 17ème promotion du MBA Management Général de HEM – Dauphine – IAE Paris !  , HEM Business School, 2018

Faites partie de la 17ème promotion du MBA Management Général de HEM – Dauphine...

Du : mer, 10/10/2018 - 9:00 Au : jeu, 13/12/2018 - 17:00

Casablanca, Rabat, Tanger

Donner un nouveau souffle à votre carrière et optez pour le MBA Management Général de HEM en double diplômation avec le MBA International Paris de l’Université Paris Dauphine et l’IAE – Paris Sorbonne ...

Graine de Philosophe, Novembre 2018, HEM Business School

Graine de Philosophe – A vos plumes Citoyens !

Du : mer, 10/10/2018 - 10:00 Au : sam, 03/11/2018 - 0:00

Maroc

HEM Business School, en partenariat avec l’Institut Français du Maroc, lance la 4ème édition de Graine de Philosophe en marge des Nuits des Philosophes prévues le 09 et 10 novembre à la faculté des sciences de Rabat...

HEM Carrière Expo 2018, HEM Business School, Novembre 2018

HEM Carrière Expo 2018

Du : jeu, 29/11/2018 - 9:00 Au : jeu, 29/11/2018 - 17:00

Casablanca

HEM Carrière Expo, le PLUS GRAND forum de recrutement organisé par une Business School au Maroc est de retour !! Une édition inédite avec plus de 50 entreprises pressenties ...

Résultats du Concours d'accès au Programme Grande Ecole de HEM - Session de Septembre 2018

Résultats du Concours d'accès au Programme Grande Ecole de HEM - Session de Septembre...

Du : mar, 25/09/2018 - 12:45 Au : mer, 26/09/2018 - 16:00

Casablanca, Rabat, Marrakech, Tanger et Fès

La session de Septembre, du Concours d’accès au Programme Grande Ecole de HEM s’est déroulée du Mardi 24 au Mercredi 25 Septembre 2018, dans les 5 Campus HEM : Casablanca, Rabat, Marrakech, Tanger et Fès...

HEM Business School - Institut des Hautes Etudes de Management

Cliquez & Découvrez !

HEM en images